« Cordes à Vide » – Claire Massart

Si nous commençons par publier un texte de Claire Massart, ce n’est pas anodin. Elle était présente au concours de Bordeaux et nous a fait parvenir un peu plus tard un texte qu’elle avait écrit au souvenir de notre passage sur la scène de l’auditorium de l’Opéra National de Bordeaux en mai 2016.

Touchées par son style imagé à la sensibilité aiguisée, l’initiative de Claire a activement participé à nous faire imaginer cet « appel à écriture » que nous avons lancé il y a peu. Merci à elle, merci à vous qui nous avez déjà envoyé vos créations, merci aussi à tous ceux qui prendront bientôt l’initiative de faire de même…

 

Au Quatuor Akilone

 Cordes à vide

C’est une procession sur la ligne de crête.
Arrimées à leurs cordes, elles jouent.
Entêtante entente de fragments et cassures.
Les musiciennes sont dans une roulotte
La route syncope de contretemps en contre-pieds
Parfois, accord si précis qu’il nous cloue.
Nous devenons ces corps bleus et fous du Greco.

 

Claire Massart, Mai 2016


Retrouvez ce texte, extrait de L’aveu des nuits suivi de Le Calendrier oublié

Editions des Vanneaux, 2017 (L’Ombellie).

Visitez son blog, Les Tempes du Temps

http://lestempesdutemps.com

Aucun commentaire

Poster un commentaire

huit + quinze =